soumise mienne

soumise mienne

Le 07 janvier 2013 - Plus tard....

 
 
 
 
Après cette merveilleuse première punition qui m'aura fait découvrir l'humiliation, Maître et moi prenons le temps de manger.  N/nous débarrassons et je m'installe sur mon coussin rouge, celui qui me permet de regarder la télévision aux pieds de mon Maître.
 
Le feuilleton terminé, je pensais que N/nous allions monter N/ous coucher mais mon Maître se sentait particulièrement en forme hier soir....sourire.... Il me met nue, me fait coucher sur la table et m'attache les poignets et chevilles aux montants de la table.  Il m'enfile la cagoule, celle qui me permet juste de respirer un peu et de sucer si nécessaire.  Me voilà totalement à Sa merci, offerte.
 
Maître entame Sa danse avec le martinet sur mon corps, doucement d'abord, puis avec plus de fermeté.  Il insiste sur mon clitoris et je sens que celui-ci en redemande.  Les coups sont plus soutenus, je me tortille dans tous les sens, je soulève ma chatte comme je peux afin de rencontrer le martinet.  L'excitation monte, j'aime sentir cet ustensile sur ma vulve déchaînée.
Et puis, pour la première fois aussi (ce fût la soirée des premières...sourire), j'ai joui sous les coups.  Le liquide se répand sur mes cuisses et je savoure ce moment.
 
Maître arrête la manipulation douloureuse, et détache mes chevilles des montants de la table.  Il soulève mes jambes, approche mon cul du bord, et m'encule avec frénésie.  Cette position a un effet immédiat sur moi, et telle la femme fontaine que je suis, je lâche tout mon foutre.  Celui-ci se répand en jets sur la table et le sol.  je n'arrête plus de jouir, je lâche tout ce que j'ai en moi, il y en a partout.
 
Maître n'a pas fini.  Il me détache complètement, me lève de la table et me retourne afin que je puisse Lui offrir mon cul.  mes pieds glissent sur le sol trempé de ma mouille.  Il me ré-encule avidement, m'oblige à me cambrer convenablement afin de ne rien perdre de la vue que j'offre.  Dans un râle merveilleusement doux à mes oreilles, Maître jouit profondément.
 
Voilà, maintenant il faut tout nettoyer.  C'est pareil à chaque fois que je me lâche.  je vous promets qu'être femme fontaine n'est pas toujours de tout repos...sourire
 
Pour conclure, cette soirée fut à la hauteur de l'évènement : une première en tout !
 
Que cela soit la première d'une longue, longue vie avec mon Maître.
 
mienne
soumise de Salyo
 
Petit Ps à l'attention unique de mon Maître : Maître, cette soirée fut magique à tous points de vue.  j'ai eu peur au début de N/notre relation que le Dominant qui était en Vous n'arrive pas à montrer qu'Il existe, et là, je l'ai réellement découvert.  Votre assurance augmente à chaque instant, et je n'ai plus la sensation d'être en sucre.  Le chemin vers une certaine expérience est encore long, mais les prémices de ce soir me font augurer des plaisirs et sévices de plus en plus intenses et nombreux.  Merci de me rendre si heureuse Maître, merci d'être l'Homme que Vous êtes.  je Vous aime profondément, intensément.
mienne,
soumise de Salyo
 
 


20/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres