soumise mienne

soumise mienne

Innommable...

 

 

J'avais 24 ans. Il est venu me proposer un verre et j'ai accepté. Il incarnait ce que j'ai toujours aimé chez un homme : il était mâle. Homme. Macho. J'ai eu un coup de foudre immédiat. Mon premier grand et vrai amour pour l'Homme qui alimentait mes fantasmes de jeune femme. Enfin la certitude de pouvoir me lover dans les bras d'un Homme fort. Enfin me sentir en sécurité avec un Homme qui prendrait soin de moi....Il m'aimait, je le sentais.... Au début du moins....

 

La réalité fût tout autre.

 

L'Homme dont j'étais tombée éperdument amoureuse était un clandestin albanais. Après plusieurs mois de bonheur indescriptible, le cauchemar a commencé.

 

Par Amour, je lui ai tout donné. Par Amour, j'ai lâché-prise au point de ne plus penser à moi-même. Je vivais dans la peur perpétuelle de le perdre. Je vivais avec cette peur et cette angoisse au ventre à chaque instant. Je lui aurais tout donné. Absolument tout. Sauf un enfant.  Il n'était pas digne d'être père, puisqu'il n'était pas digne d'être un mari.

 

Et je lui ai donné mon Amour inconditionnel. Mon Ame entière et passionnée. Il a tout bafoué d'un revers de la main, totalement irrespectueux du Don que je faisais de moi.

 

Combien de fois n'ais-je pas fait le tour de la capitale avec mon papa âgé pour le retrouver, tournant dans les endroits que je connaissais ? Combien de fois n'ais-je pas téléphoner à des « amis »dans des pays étrangers pour tenter d'entrer en communication avec lui ? Combien de fois ne suis-je pas restée à la fenêtre la nuit pour écouter le moindre son de voiture qui tournait dans la rue ? Combien de larmes n'ais-je pas versées pendant son absence. Pendant ses arrestations ? Lorsque papa et moi nous sommes faits perquisitionner ? Lorsque je lui ai rendu visite pendant des mois en prison ?

 

Combien de fois n'ais-je pas pensé au don irrationnel et incommensurable que je faisais à cet homme. Qu'il n'en avait rien à foutre. Je lui ai tout donné, pendant cinq longues années, par Amour et Don de Moi. J'en ai crevé. J'ai été malheureuse et mal-aimée, irrespectée pendant 5 longues années....

 

Jusqu'au jour où il a levé la main sur moi. Alors j'ai eu la force de lui dire de partir de ma vie.

 

Peu de temps après, une femme m'a appelée. Elle était sa compagne et avait une fille de cet homme.

 

Ce jour là, j'ai jeté mon alliance très loin dans le jardin. Tout était fini.

 

L'innommable, c'était mon ex-mari.

 

Aujourd'hui, des traces profondes subsistent.

 

Après cet Amour puissant, j'ai érigé des murs en béton autour de ma sensibilité profonde. Plus personne ne pourrait me toucher, je ne voulais plus connaître l'Amour, car l'Amour détruit. Lorsque j'aime, il ne s'agit pas d'une demi-mesure. Je donne tout. Ou rien. Je suis entière.

 

Je n'ai jamais aimé le père de mes enfants. Je l'adore, je le respecte, je ferais tout pour lui, mais je ne l'ai jamais aimé. J'ai tout pris en charge, pour ne plus jamais souffrir dans un quelconque don de moi. Si je gérais, j'étais à l'abri d'une nouvelle douleur. Je n'ai plus jamais donné. Je ne voulais plus jamais connaître ce que j'avais connu.

Cette armure est indestructible. Pour les inconnus. Elle ne s'entre ouvre que pour les personnes qui me prouvent leur sincérité. Il faut du temps. Et peu d'élus.

 

Maître est entré dans ma vie comme une tornade, balayant toutes les convictions qui étaient les miennes jusque là. Parce que je L'ai aimé.

 

Mais plus rien n'est pareil aujourd'hui. Je Lui ai fait don de mon Amour. De mon corps. De mes tripes. Je Lui ai donné toute ma confiance. Mais la naïveté qui était la mienne il y a 20 ans n'existe plus.

 

J'ai peur. Peur qu'Il se moque de moi. Peur de Le perdre. Peur de Donner et que ce Don soit encore bafoué. Pourtant j'ai tellement confiance en Lui....Maître est tellement respectueux, attentionné, sensible à mon bonheur. Amoureux.

 

Mais cette peur me hante. Et empêche le laisser-aller auquel j'aspire tant....Je suis jalouse des femmes qui l'entourent, parce qu'Il est moins catégorique que moi lorsqu'il s'agit d'éconduire des gens. Je veux gérer, encore, parce que je veux me protéger. Je ne veux plus me sentir vulnérable.

 

Je dois apprendre à Lui faire confiance, même si j'ai confiance. Difficile d'expliquer ce ressenti.

 

Et si..... ? Et si....... ? Pourquoi n'arrive-je pas à chasser cette peur, ces doutes de mon esprit ?

 

Comme Maître, verrou par verrou, je tente d'ouvrir les portes de la confiance totale et du lâcher-prise. Aujourd'hui, j'essaye d'accepter que Maître ait une adresse mail auquel je n'ai pas accès. Aujourd'hui, j'essaye d'accepter que Maître ait un dialogue avec une femme avide de soumission et emplie de questions sur ce sujet.

 

Toi, innommable ex-mari.

 

Oui, tu m'as endurcie. Tu as fait de moi la femme forte de caractère et fière que je suis. Mais tu as détruit la confiance que j'avais dans l'Homme. Aujourd'hui, pas à pas, à force de remises en question et grâce à l'Amour infini que Maître et moi N/nous N/nous portons, je vais y arriver, parce que je le veux !

Je ne Le perdrai pas, parce que Lui et moi ne faisons qu'U/un. Et Maître est parfaitement conscient et respectueux du Don qui est le mien, même si ce Don n'est pas aussi entier qu'il y 20 ans.

 

Les mots écrits dans ce texte me permettront, peut-être, d'évacuer cette douleur qui m'habite depuis plus de 20 ans. J'espère évacuer cette jalousie qui m'habite depuis plus de 20 ans. J'espère connaître le lâcher-prise que je n'ai plus connu depuis plus de 20 ans.

 

Maître, malgré Vos doutes quant à mes capacités de soumission, Vous savez que je la porte en moi, profondément. Le lâcher-prise et la jalousie court-circuitent cette envie pour N/nous d'avancer, mais je me remets en question à chaque instant. Je sais que Vous avez raison. Je n'ai pas de doutes Vous concernant. C'est la peur qui me fait douter. Je dois la dompter.

 

Et accepter ma vulnérabilité.

 

mienne,

soumise de Salyo



11/04/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres