soumise mienne

soumise mienne

Première expérience de bondage

Préambule

 

Génial ! Maitre et moi partons pour ce week-end de Pentecôte en Champagne.  Petit week-end en amoureux que N/nous attendions avec impatience.  N/nous avions vraiment besoin de N/nous retrouver.  Sur la route, je signale à mon Maître que je rendrais bien visite à mes enfants lundi, lorsque N/nous serons rentrés.  Maître semble d'accord, mais ajoute que cela ne sera pas possible l'après-midi.  Je Lui demande pourquoi.  Et s'ensuit une ribambelle de questions sur ce qu'il va se passer.  Maître me cache quelque chose et malgré toutes mes questions, le mystère reste entier.

 

Mais soit !  j'ai encore bien le temps de m'en faire.  Pour l'instant, je veux profiter de N/notre week-end et savourer mon Maître pour moi toute seule !

 

Lundi matin

 

Tout va bien, je vous avoue que le bonheur de retrouver mes enfants ne me fait plus penser à rien.  je savoure ces moments.

 

Lundi, début d'après-midi

 

N/nous dînons Maître et moi.  Tout va bien, aucune angoisse.  Mes pensées ne volent toujours pas vers ce qui m'attend.

 

1/2 heure avant de partir

 

Ce que je redoutais arrive.  je suis prise d'une angoisse terrible.  je ne dis plus rien.  mes neurones fonctionnent à du 2000 à l'heure.  je dois quitter ma zone de confort et je suis terrifiée.  Aller vers l'inconnu, me laisser aller est terriblement difficile.  Maître m'emmène quelque part, alors que je porte une tenue totalement neutre, mon vernis aux pieds est écaillé et je me sens lourde et moche.  Je vais devoir me mettre nue devant un homme et je perds pied.

Mais je ne dis rien.

Maître sent mon angoisse.  Je suis crispée, assise dans la voiture, je tente de me détendre mais rien n'y fait.  Et le voyage se fait en silence.

 

Arrivée une heure après, je sors de la voiture.  j'ai l'impression que je vais me sentir mal tellement je suis stressée.  j'ai envie de retourner à la maison, et en même temps je ne veux pas décevoir mon Maître.  Alors j'attends. 

 

Un homme arrive.  Maître me demande si je le connais.  je réponds, la gorge sèche, que je ne sais pas qui il est.  C'est Latachant sur Fetlife, me dit Maître.  Un oui inaudible sort de ma bouche, je comprends que je suis ici pour une première expérience de bondage.

 

Deux dames sortent de sa maison et il N/nous les présentent.  N/nous les connaissons par leur pseudo sur Fetlife et je me rends compte que je suis vraiment dans un lieu où le Bdsm est omni présent.  Aucun son ne sort de ma bouche pendant les présentations.  je ne sais même pas comment je dois me comporter vis-à-vis de ces trois personnes.  je suis perdue.  j'aimerais tellement être parfaite, jolie, mince, et faire honneur à mon Maître.  Au lieu de cela je me retrouve en clapettes, robe à dos nus avec des ongles mal vernis.  Et ces dames sont si minces....

 

Merde, je me dégoûte vraiment.

 

Les dames s'en vont et N/nous N/nous asseyons, Maître, Monsieur Latachant et moi à l'extérieur.  Le soleil chauffe et N/nous faisons connaissance devant un verre.  Ou plutôt Maître et Monsieur font connaissance.... sourire crispé.

 

Doucement, je me détends.  je ne sais pas du tout ce que le bondage va m'apporter, ni les sensations qui vont en découler.  C'est un univers totalement inconnu mais j'ai toujours dis à Maître que je voulais tout essayer avant de proclamer qu'une pratique se situe dans mes limites.

 

Les premières minutes sont tendues pour moi.  Mais au fur et à mesure que Monsieur s'affaire autour de moi, je me sens me détendre, comme quand Maître me fait un massage.

Mes muscles deviennent lâches, je suis encore totalement dans la pièce, mais mon corps ne me répond plus.  je me laisse totalement aller.  j'ai confiance en Monsieur.

 

DSC_3652.JPG

je ne ressens aucune douleur, juste cette sensation de confiance.  Monsieur est adroit, très adroit et mon lâcher-prise devient évident.

 

DSC_3670.JPG

 

DSC_3715.JPG

Puis, doucement, Monsieur défait les liens un à un.  je reste dans un état de somnolence.  Après avoir retiré la dernière corde, Maître s'installe derrière moi et je me laisse aller dans Ses bras, tentant de reprendre "vie".  Doucement, j'ouvre les yeux.  ma tête tourne.  je me lève.

Pendant que je reprends mes esprits, Maître et Monsieur devisent du bondage.  C'est une pratique impressionnante par le temps que cela peut prendre : l'entretien des cordes, les différentes matières, l'utilisation, l'achat.  j'écoute à présent attentivement.

 

Je suis de retour.

 

Puis Monsieur parle de "Victor", son fouet fétiche, et décide de N/nous le présenter.  C'est la première fois que j'en vois un et je suis stupéfaite par la maniabilité de l'outil.  Que peut-on ressentir avec un tel engin ?

 

Avec quelques hésitations, je me décide à le tester.  Monsieur me caresse et je suis surprise de la non-douleur du geste.  je demande un peu plus fort et cela reste léger.  Sensation différente du flogger.  je préfère ressentir le fouet.  Encore un peu plus fort.  Cela commence à se faire sentir.  Il faut dire que N/nous ne sommes plus dans l'ambiance, il s'agit ici d'un test et je ne suis absolument pas "dedans".  je préfère arrêter là, mais Monsieur termine par un coup un peu plus fort que les autres, et là, j'ai vraiment mal, à la limite de pleurer.

 

DSC_3731.JPG

 

N/nous remercions N/notre hôte pour cet après-midi riche en émotions et connaissances et reprenons le chemin du retour.

 

Conclusion : j'ai vraiment apprécié cette pratique.  je me suis sentie détendue, somnolente, en confiance dans les cordes de Monsieur.  Cela reste pour moi une expérience à revivre, sans pour autant en vouloir à tout prix.  Quoique, avec mon évolution, peut-être qu'un jour je ne  pourrai plus m'en passer.  L'avenir nous le dira.

 

je souhaite vivement remercier Monsieur Latachant d'avoir pris de son temps pour N/nous et de N/nous avoir appris tant de choses.  Merci aussi à mon Maître d'Amour pour cette expérience agréable et nouvelle.

 

mienne,

soumise de Salyo

 

Que dire, Ma mienne se lâche un peu plus quand elle ne connait pas et j'avoue avoir pris un rien de satisfaction d'avoir juste donner un peu d'infos mais pas plus que ça pour la "tranquilliser" pour autant que cela puisse l'être !

J'étais parti dans la totale confiance en Latachant, je savais que cela irait plus que bien, c'est sans doute "l'instinct" qui fonctionne. Quel plaisir de la voir se laisser aller totalement dans les cordes. J'apprends aussi à avancer, prendre des décisions même si Mon amour de mienne n'est plus dans sa zone de confort tout en créant la surprise. La maitrise des évènements se fait aussi. N/nous aurons encore d'autres sorties ou rencontres les semaines qui viennent, N/nous devrons encore sortir de N/notre petit confort ! Tout cela n'en est que meilleur.

Salyo



12/06/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres