soumise mienne

soumise mienne

Impatience, épidermie et gestion de vie

 

Aujourd'hui Maître (agacé) et moi avons beaucoup discuté des difficultés qu'engendraient ce type de caractère dans un état de soumission.

 

Impatience

 

Mon impatience fait que j'ai envie de tout, tout de suite.  j'ai envie de vivre, de vibrer, de ressentir des sensations nouvelles.  Le Monde Bdsm s'ouvre à N/nous et je voudrais avancer plus vite, ce que Maître a tendance à ne pas faire... Il souhaite de la profondeur dans chaque pas que N/nous entreprenons ensemble.  Une étape à la fois.  Mais comment apprendre la patience à une impatiente ?

Peut-être comme mon Maître agit en ce moment : me frustrer... m'obliger à me sentir frustrée pour apprendre la  patience.  Est-ce la bonne méthode ?  A l'heure où j'écris ces lignes, je n'en sais rien....

 

Epidermique

 

Cela ne se fait pas sans larmes.  En plus d'être foncièrement impatiente, je suis épidermique.  Ce qui signifie que, sous le coup d'une émotion, les mots sortent tout seul, sans aucune réflexion.  Des mots de colère, d'agacement, d'énervement.  Il est difficile pour moi de réagir posément face à cette émotion qui surgit et les conséquences qui en découlent.  je n'ai plus de prise sur moi-même. 

 

Gestion de vie

 

Parlons aussi de la gestion de ma vie.  Depuis mes 12 ans je ne fais que prendre en charge la vie des autres en plus de la mienne.  Et là, je me dois de me laisser aller aux choix qui sont ceux de mon Maître.  Pourtant, j'ai totalement et foncièrement confiance en Lui, mais cette envie de tout gérer est ancré en moi.  j'ai le sentiment (comme mon ancien compagnon ne savait rien gérer du tout) que je connais tout mieux que Maître, que s'Il fait ceci plutôt que cela ce sera mieux.

Mais je n'ai pas à me comporter de cette manière.

 

Un Maître avec qui je discutais pas plus tard qu'hier m'a expliqué que je devais simplement vivre dans la sérénité et accepter ce qu'Il est.  Que lorsque j'aurai lâché prise je deviendrai paisible et que c'est en se changeant soi-même que l'on fait changer les autres (et non l'inverse).  je vendrais mon âme au diable pour opérer ce changement.  je ferais n'importe quoi pour arriver à lâcher prise...

 

Ma conclusion est, à l'écriture de ce texte et de mes réflexions, que ces traits de ma personnalité ne sont pas compatibles avec ma soumission.  Comment arriver à ce que je pense aujourd'hui inconciliable ?  Comment me soumettre alors que je suis impatiente, épidermique, et que je continue à tout gérer ?

 

Il faut trouver des solutions.  Des idées.  Le chemin se trouve forcément au bout de ce labyrinthe. 

 

je me permets de poser ici une question aux lecteurs : pensez-vous le chemin insurmontable ?  Croyez-vous qu'il me sera possible un jour de lâcher prise, de patienter et de vivre les émotions calmement et avec sérénité ?

 

mienne

soumise de Salyo

 

 

Ressentis de Salyo

 

Après avoir ajusté notre vie de couple, N/nous pouvons avancer dans N/notre vie D/s. Rien n'est facile, combiner N/notre vie et la vie vanille de parents de famille recomposée. Mais la patience, l'envie d'aller plus loin mais profondément N/nous ferons avancer vers cette vie tant attendue. Ma mienne est particulièrement impatiente d'avancer et épidermique quand elle n'est pas d'accord avec ma vision, je me dois d'être à son écoute mais pas pour autant céder à tout ce qu'elle veut. Parfois je l'avoue, je l'imagine en sucre mais le sucre fond un jour ou l'autre!

 

Salyo



09/02/2013
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres